Tourisme

L’Initiative paysage et le tourisme

La Suisse est riche en paysages variés qui revêtent une grande importance culturelle. Les Suissesses et les Suisses, tout comme les touristes venus du monde entier, affectionnent particulièrement passer du temps dans ces somptueux décors naturels. L’Office fédéral de l’Environnement (OFEV) a estimé en 2015 la valeur du paysage suisse à environ 70 milliards de francs, rien que pour le tourisme. 

La préoccupation principale de l’Initiative paysage, qui est le renforcement de la séparation entre zone à bâtir et zone non constructible, est absolument centrale pour le tourisme. En effet, la protection des surfaces hors zone à bâtir permet de protéger la ressource la plus précieuse de ce secteur économique: les beaux paysages. La nature en profite et la culture architecturale typiquement suisse est préservée. L’Initiative paysage contribue donc à la qualité et à la protection des paysages suisses, en particulier dans les régions de montagne. Le tourisme en bénéficie pour le plus grand bonheur des usagers. 

Impact de l’Initiative paysage sur la construction de nouvelles infrastructures touristiques 

Si elle était acceptée, l’Initiative paysage n’empêcherait aucunement la construction de nouvelles infrastructures touristiques, telle qu’une remontée mécanique par exemple. La condition pour qu’une infrastructure puisse être réalisée est que son implantation soit, par sa nature, imposée par sa destination. L’Initiative paysage demande une stabilisation du nombre de constructions qui n’ont rien à faire dans les zones non constructibles et les installations telles que les remontées mécaniques ou les pistes de VTT, qui ne peuvent voir le jour ailleurs, ne sont pas concernées. 

Pourquoi la protection du paysage est-elle importante pour le tourisme ?